Croire que, croire à, croire en, quelle différence ?

Amusons-nous à creuser nos connaissances en langue française, et plus précisément à les affiner. J’ai décidé de rédiger cet article alors que je me faisais la réflexion que « je croyais que… », et immédiatement, j’ai pensé qu’il serait intéressant de voir avec vous les différences qu’il y a entre « croire que », « croire à » et « croire en ».

Croire que

« Croire que » signifie avoir l’idée que, penser que.

  • Je crois que tu as raison, nous devrions attendre avant de faire des travaux.
  • Tu veux passer à la torréfaction maintenant ? Je crois qu’elle est fermée entre midi et deux heures.
  • Tu crois que cette jupe va bien avec ce pull ?
  • Je crois que nous avons bien fait de partir un peu plus tôt pour éviter les embouteillages.

Croire à

Ici, il s’agit de croire à quelque chose de discutable, de croire à une chose alors que d’autres personnes n’y croient pas.

  • On peut, par exemple, croire aux fantômes alors que nos amis n’y croient pas du tout.
  • Les enfants peuvent croire au Père Noël quand ils sont petits, puis ils n’y croient plus en grandissant.
  • On peut croire aux « petits hommes verts ».

Croire en

« Croire en » a une signification bien plus forte, « croire en » signifie avoir foi en (attention : la foi / le foie), cela relève d’un niveau de confiance élevé.

  • Une personne peut croire en Dieu.
  • On croit en une divinité.

Croire

Et avec tout cela, est-il tout de même possible de dire tout simplement « je crois », ou « tu crois » ?

Oui, c’est possible mais il faut un contexte spécifique. On peut dire « je crois » sous deux conditions :

  • En réponse à une question.
  • Avec la suite de la phrase sous-entendue.

Par exemple, si je demande à un ami : « est-ce que tu crois que nous serons à l’heure au cinéma ? »

La réponse correcte serait : « oui, je le crois » / « non, je ne le crois pas », ou encore « oui, je crois que nous serons à l’heure » / « non, je ne crois pas que nous serons à l’heure ».

Mais dans la langue parlée, nous pouvons souvent abréger la phrase grammaticalement correcte et tout simple répondre « je crois ».

Donc, « je crois » est-elle une forme correcte ? Pas franchement 🙂

Mais elle est tolérée dans certain cas, et avec un contexte très clair. Sinon, on ne peut pas dire « je crois » comme on pourrait dire « je mange ». La construction grammaticale est différente.

Il en est de même si l’on vous demande : « est-ce que tu crois à la chance ? ». La réponse correcte serait « oui, j’y crois ».

Quant à ce qui concerne la religion, on peut parfois entendre des gens dire qu’ils « croient ». Encore une fois, grammaticalement parlant, cette phrase est erronée. Là encore, la réponse grammaticalement correcte à une telle question serait « oui, j’y crois », ou alors « oui, je crois en Dieu ».

Voilà, vous en savez plus maintenant, et vous pouvez comprendre les nuances de sens qui se cachent derrière une phrase comme : « il croit aux extra-terrestres, il croit qu’on vivra bientôt sur Mars, il croit plus en Elon Musk qu’en Dieu, et il croit que la science apportera une réponse à toutes les questions. »

Sur ces belles paroles, je vous laisse pour cette semaine et je vous retrouverai avec plaisir jeudi prochain pour un nouvel article. Mais rappelez-vous, mardi je publierai la vidéo de cet article, comme cela vous pourrez en plus travailler votre oral.

Bonne semaine à tous / toutes, apprenez bien, progressez bien, et surtout faites-vous plaisir en apprenant.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.