Compréhension orale : la recette du far breton

Cela fait un bon moment que je ne vous ai pas proposé d’activité de compréhension orale. Alors je profite de mes recherches de recettes traditionnelles françaises pour vous proposer de regarder ce petit reportage et répondre aux questions de compréhension. Les réponses se trouvent à la fin de l’article, je vous fais confiance, ne trichez pas !

Regardez la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=R1Aohc1Aglc

 

Questions de compréhension :

1 Le far breton a-t-il toujours été sucré ?

2 Où travaille Marie-Lise ?

3 Relevez les ingrédients ainsi que les quantités.

4 Relevez les différentes étapes de la recette.

5 Pourquoi Marie-Lise met-elle le plat au réfrigérateur ?

6 Ce dessert cuit à quelle température et combien de temps ?

7 Le far se déguste-t-il immédiatement à la sortie du four ?

 

Comment améliorer votre compréhension orale grâce à cette activité ?

L’intérêt de cette vidéo est de vous aider à améliorer votre compréhension orale, mais aussi à être plus stratégique dans votre écoute. En effet, comme ce sera le cas le jour du DELF ou du DALF (si vous envisagez de passer ces examens), je vous propose des questions qui ne concernent pas la totalité de la vidéo. Il est donc important de lire les questions AVANT de regarder la vidéo ou d’écouter l’enregistrement, de la sorte vous abordez votre activité de compréhension orale de façon stratégique en sachant quels éléments chercher et en vous concentrant sur ce qui est utile. Vous optimisez votre temps et vous vous focalisez sur ce qu’il faut comprendre, tout en étant capable de laisser de côté les éléments inutiles pour répondre aux questions.

Le far breton, la Bretagne

La Bretagne est une très belle région française située sur la côte Atlantique, au Nord-Ouest de la France. Elle est réputée pour le Mont Saint-Michel qu’elle se dispute avec la Normandie 🙂

La Bretagne est une région à la culture forte dans laquelle la langue bretonne est toujours vivante, la culture celte est également palpable. L’architecture adaptée à son climat est remarquable et ses côtes sauvages sont dessinées par de jolies criques, tout aussi sauvages, des phares magnifiques qui sont à visiter.

Mais ce n’est pas tout ! Dans cette belle région, la gastronomie est elle aussi riche et authentique. Car la Bretagne, c’est la région des crêpes 🙂

Mais je m’arrête pour laisser la place aux réponses de votre activité de compréhension orale…

Les réponses

1 Le far breton a-t-il toujours été sucré ?

Non, au 19ème siècle il se mangeait salé en accompagnement de la viande.

2 Où travaille Marie-Lise ?

Elle travaille dans un restaurant.

3 Relevez les ingrédients ainsi que les quantités.

Pour le sirop : de l’eau, du sucre et une quinzaine de pruneaux.

Pour le far : 125g de sucre, 125 de farine, 3 oeufs entiers, du beurre, du lait et du rhum (quantités non transmises).

4 Relevez les différentes étapes de la recette.

Pour cette question, je vous mets les étapes à l’impératif comme c’est souvent le cas dans une recette et cela vous fait réviser ce temps 🙂

  • Tout d’abord, faites un sirop avec de l’eau, du sucre et du rhum.
  • Ajoutez les pruneaux dans le sirop pour les faire gonfler.
  • Portez à ébullition : faites bouillir le sirop.
  • Commencez à préparer la pâte : mélangez le sucre et les œufs.
  • Faites fondre le beurre dans une casserole (le beurre est fondu) : doucement.
  • Arrêtez l’ébullition des pruneaux et couvrez (avec un couvercle).
  • Puis, ajoutez la farine au mélange sucre-œufs et mélangez encore.
  • Incorporez le beurre fondu au mélange (à la pâte).
  • Réservez (gardez) un peu de beurre pour le plat. Mettez (versez) un peu de beurre dans le plat : beurrez le plat. Enduire le plat : mettre de partout une fine couche comme de la peinture.
  • Mettez-le (réservez-le) au frigo, au réfrigérateur.
  • Incorporez / ajoutez du lait et du rhum et remuez / mélangez.
  • Prenez une passoire (faire passer l’eau) et égouttez les pruneaux (faire partir l’eau).
  • Répartissez (répartir : mettre de façon égale) les pruneaux dans le plat.
  • Versez la pâte sur les pruneaux.
  • Mettez dans le four / enfournez à 175° pendant 30 minutes.
  • Une fois cuit à point (parfaitement cuit), laissez-le refroidir à température ambiante (de la pièce).

Et voilà, bon appétit !

5 Pourquoi Marie-Lise met-elle le plat au réfrigérateur ?

Pour que le beurre se fige (devienne solide) et ne brûle pas à la cuisson.

6 Ce dessert cuit à quelle température et combien de temps ?

Il cuit à 175° pendant 30 minutes.

7 Le far se déguste-t-il immédiatement à la sortie du four ?

Non, il faut attendre et le laisser refroidir à température ambiante (de la pièce).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.