Compréhension écrite : France et crise énergétique

Cela faisait un petit moment que je ne vous avais pas proposé de travailler votre compréhension écrite. J’ai donc décidé d’en créer une pour vous tout en vous permettant également de mieux comprendre l’actualité française.

J’ai réuni des textes (3), issus de plusieurs sources afin de vous donner un panorama de la situation en France au début de ce mois de septembre. En lisant ces textes, vous améliorerez votre compréhension écrite, mais vous pourrez également maintenir vos connaissances de la situation en France et vous aurez du vocabulaire absolument nécessaire pour comprendre les informations en cette période.

Les questions de compréhension sont à la suite du texte et la correction est à télécharger.

Bonne lecture et bon travail 🙂

Texte 1

Elisabeth Borne presse EDF de redémarrer à temps les réacteurs nucléaires à l’arrêt

Élisabeth Borne a demandé ce jeudi à EDF de tenir son calendrier de maintenance de réacteurs nucléaires pour éviter à la France de devoir redémarrer une centrale à charbon, face au risque de pénurie d’électricité cet hiver. Une vive réponse aux propos du PDG sortant, Jean-Bernard Lévy, qui a critiqué en début de semaine les gouvernements successifs sur le manque d’anticipation pour former du personnel compétent dans le secteur nucléaire.

 

La contre-attaque n’a pas tardé. Après les propos tenus par Jean-Bernard Lévy, encore président d’EDF, lors des rencontres du Medef, sur la frilosité des derniers gouvernements à trancher sur la stratégie à suivre pour notre politique nucléaire, Elisabeth Borne a tapé du poing sur la table, au micro de France Inter, ce matin. « Je compte vraiment sur EDF pour assurer son programme de redémarrage dans les prochaines semaines, dans les prochains mois, et ça nous éviterait de devoir redémarrer une centrale à charbon. »

Aujourd’hui, seuls 24 des 56 réacteurs du parc nucléaire d’EDF sont actuellement en service, les autres étant à l’arrêt pour des opérations de maintenance programmées ou suite à des problèmes de corrosion qui n’étaient pas prévus.

Jean-Bernard Lévy avait fustigé, devant les patrons réunis lors de la Rencontre du Medef et devant la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher, le manque d’anticipation du gouvernement pour former du personnel compétent dans le secteur nucléaire.

Assurer les opérations de maintenance nécessaires et recruter

Pour la cheffe du gouvernement, les responsabilités sont plutôt à trouver du côté de la direction d’EDF : « On n’a pas dévié, depuis 2017 on demande à EDF de mettre en œuvre son programme de maintenance lourde, de recruter des compétences. Ce n’est pas parce qu’on a fermé deux réacteurs, à Fessenheim, suite aux décisions prises sous le quinquennat de M. Hollande, qu’on n’a pas assuré EDF qu’il faudrait continuer à produire de l’énergie nucléaire. »

Et d’insister : « Entretemps, on a acté qu’on allait construire des nouveaux réacteurs, mais sur le parc existant, c’est très clair, il n’y a jamais eu aucune ambiguïté. Évidemment, il faut prolonger ce parc, il faut assurer les opérations de maintenance nécessaires et recruter ».

Source : La Tribune, le premier septembre 2022

 

Texte 2

NUCLÉAIRE: EDF CONFIRME LA REMISE EN SERVICE DE 28 RÉACTEURS AVANT LA FIN 2022 PUIS 5 DÉBUT 2023

EDF confirme que 32 réacteurs sont toujours à l’arrêt. Au 25 décembre, 28 réacteurs devraient être remis en service, les 5 autres le seront d’ici février 2023.

La France pourra-t-elle compter sur le nucléaire cet hiver? A la sortie du Conseil de Défense, la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher assurait que : « EDF s’est engagée à tout redémarrer pour cet hiver. Le gouvernement sera vigilant pour que ce calendrier donné par EDF soit tenu. A partir d’octobre, une centrale sera réactivée chaque semaine ».

A ce jour, 32 réacteurs nucléaires sur 56 sont encore à l’arrêt en France. Selon les informations de BFMTV, EDF a confirmé son intention de tous les remettre en service d’ici quelques mois à condition qu’il n’y ait pas d’autres problèmes détectés.

Redémarrage dès septembre pour 12 réacteurs

Au 25 décembre, 28 devraient avoir redémarré. Les 5 autres devraient suivre d’ici février 2023. EDF à l’intention de les faire fonctionner à plein régime afin de couvrir les besoins énergétiques cet hiver. Parmi ces 32 réacteurs, EDF remettra en service les deux qui sont à l’arrêt pour « économie/optimisation de combustible ». Les 30 autres le sont pour des raisons de maintenance courante ou pour des contrôles de corrosion.

Ces remises en service démarreront selon le calendrier d’EDF dès le mois de septembre pour 12 réacteurs. En octobre, 4 réacteurs, puis 7 en novembre devraient suivre et enfin 4 en décembre.

Source : La Tribune, le 2 septembre 2022

 

Texte 3

Prix de l’énergie : une trentaine de piscines publiques ferment brutalement en France

Pas de cours de natation ou de baignade à la rentrée pour certains Français. Une trentaine de piscines publiques, à Limoges, Granville ou encore Versailles, ont fermé brutalement leurs portes lundi car la société exploitante Vert Marine ne peut plus faire face à l’augmentation des prix de l’énergie, a indiqué cette société dans un communiqué transmis à l’AFP.

Environ 10 % des 4 000 piscines publiques françaises sont gérées via une délégation de service public et non directement par la collectivité où elle sont implantées. Souvent chauffées au gaz, les piscines sont des équipements très énergivores et subissent de plein fouet la hausse des prix.

La société Vert Marine a dû fermer « pour une durée temporaire » un tiers de ses établissements et a placé « les personnels en chômage partiel », a-t-elle indiqué dans un communiqué transmis à l’AFP.

Une facture allant de 15 à 100 millions d’euros

La facture énergétique de ce délégataire de service public est passée de « 15 à 100 millions d’euros », soit « la totalité du chiffre d’affaires annuel de l’entreprise ». La société, qui a des discussions avec les collectivités depuis juin, n’a pas pu trouver de solution à ce stade, a-t-elle précisé à l’AFP. Elle affirme ne pas vouloir procéder à une multiplication des tarifs par trois.

Elle en appelle ainsi « aux instances locales et gouvernementales afin de prendre les décisions nécessaires et inédites pour revenir à des coûts supportables de l’énergie et permettre d’assumer les obligations de service public, et en premier lieu l’apprentissage de la natation notamment en milieu scolaire », explique cette société qui compte 2 000 salariés.

 

Source : Le Parisien, le 5 septembre 2022

 

Questions de compréhension

1 Pourquoi Elisabeth Borne insiste-t-elle pour que les centrales nucléaires soient rapidement redémarrées ?

2 Vrai ou faux

 Entre Jean-Bernard Lévy et Elisabeth Borne, les relations sont cordiales.

3 Pourquoi une majorité de réacteurs est-elle à l’arrêt ?

4 D’après le premier document, est-il facile pour EDF de recruter du personnel ?

5 La totalité des réacteurs devront-ils être remis en service pour la fin de l’année ?

5 À quel rythme les centrales seront-elles remises en service ?

6 Ces redémarrages non prévus vont-ils conduire EDF à faire tourner ses centrales prudemment ?

7 À quel problème est confrontée la société Vert Marine ?

8 Quelle est la conséquence immédiate de ce problème ?

9 Que signifient les mots en gras dans la phrase : “Environ 10 % des 4 000 piscines publiques françaises sont gérées via une délégation de service public et non directement par la collectivité où elle est implantée.”

10 Qui est principalement impacté par ces fermetures de piscines publiques ?

 

Voir la correction : Crise énergétique France correction

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.