Apprendre une langue étrangère : comment progresser ?

Suite à des discussion avec plusieurs de mes étudiants, j’ai décidé de partager avec vous quelques réflexions sur l’apprentissage des langues et donc du FLE bien sûr. J’ai choisi aujourd’hui de vous parler, en particulier, des notions de régularité et de progrès.

Soyez constant et régulier

Comme le dit le proverbe « petit à petit, l’oiseau fait son nid ».

Il arrive souvent que les étudiants aient l’impression de ne pas progresser, de mal progresser et cela les décourage. Or, les progrès visibles sont rarement le résultat d’une seule chose comprise en un instant, même si bien sûr, il arrive parfois d’avoir une compréhension subite qui nous laisse le sentiment d’avoir fait une grande avancée. En réalité, il s’agit la plupart de temps de petits pas qui mènent à la compréhension d’un point de la langue. Pris séparément, chacun de ces petits pas ne signifie pas grand-chose et semblerait presque décourageant, ou pour le moins insignifiant. Mais, en continuant de façon constante et régulière à avancer, un jour on se rend compte qu’on a bien progressé. On a fait suffisamment de petits pas pour faire un bon bout de chemin. Les petits pas se sont ajoutés aux petits pas et nous voilà bien plus loin que ce que l’on pensait. À ce moment-là, on se sent bien, mais il faut avoir cette vision globale pour pouvoir tenir sur le plus long terme, le temps justement, de pouvoir faire ces petits pas.

Mon message pour aujourd’hui est donc le suivant : même si apprendre une langue est parfois difficile, voire décourageant, il faut faire attention à persévérer et il faut aussi faire attention à être constant.

Pour bien apprendre, dosez votre effort

Rien ne sert d’apprendre pendant 4 heures, de se faire exploser le cerveau et de ne plus rien faire pendant 3 semaines parce qu’on s’est fatigué et décourage. C’est totalement contre-productif (on a tous en tête les révisions frénétiques de dernière minute pour un examen et l’oubli total de presque tout le lendemain…). Votre cerveau n’a pas besoin de stress ni de précipitation, il a besoin d’un environnement calme, stable et relaxant pour bien apprendre. Vous dépêcher ne conduit qu’à du stress et le stress empêche d’apprendre correctement.

Prenez le temps, dégagez-vous des plages horaires (et je sais que vos vies sont pourtant bien remplies, mais c’est important). Travaillez régulièrement et vous verrez que vos efforts seront récompensés. Il serait trop dommage de travailler et de fournir 80% de l’effort, puis de tout abandonner parce que vous ne voyez pas vos progrès. Persévérez, apprendre demande du temps et de la régularité. Et surtout, croyez en vous, car apprendre demande aussi d’avoir l’esprit dégagé, prêt à se consacrer à un moment d’apprentissage.

Gardez le cap

C’est le mot de la fin. Gardez le cap, gardez vos objectifs en tête et gardez à l’esprit que, chaque fois que vous étudiez, vous progressez, même si vos progrès ne vous paraissent pas visibles. Souvenez-vous également que progresser ne signifie pas « zéro erreur ». Non, progresser, c’est comprendre quelque chose, puis essayer de l’appliquer, de le mémoriser, de se l’approprier. Et on peut tout à fait mémoriser du vocabulaire et puis avoir besoin de le réviser. On peut comprendre comment utiliser une nouvelle structure grammaticale et hésiter sur un emploi. Cela fait partie de la progression et cela ne signifie surtout pas que vous êtes mauvais.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.