L’imparfait : formation

Dans cet article, je vous propose une révision de la formation de l’imparfait de l’indicatif en français. En effet, cette conjugaison est utile pour s’exprimer au passé, mais également pour la formation du conditionnel présent.

Formation de l’imparfait de l’indicatif 

Pour conjuguer un verbe à l’imparfait de l’indicatif, il faut (comme souvent), faire un petit peu de gymnastique mentale :

Le radical de l’imparfait de l’indicatif est le même radical que celui de la première personne du pluriel au présent.

Je décrypte, ne vous inquiétez pas !

Radical de l’imparfait de l’indicatif

Le radical de l’imparfait est le radical du « nous » au présent, simplement parce que le radical du « nous » au présent a souvent des irrégularités, et ces irrégularités se retrouvent dans le radical de l’imparfait.

Radical imparfait de l’indicatif, verbes du 1er groupe 

Rien de spécial. Ces verbes ont un radical régulier, donc il n’y a pas de surprise : 

  • Chanter : je chante, tu chantes, il chante, nous chantons….

Le radical du « nous » au présent de l’indicatif est tout simplement : « chant ». C’est donc ce radical que nous utiliserons comme radical à l’imparfait. Il n’y a pas de changement.

Là où cette règle devient utile, c’est pour la conjugaison des verbes qui ont une irrégularité au présent (et ils sont nombreux!).

Radical imparfait de l’indicatif, verbes du 2ème groupe

Pour ces verbes, nous avons une irrégularité dès le présent (mais heureusement, une irrégularité qui se retrouve pour tous les verbes de ce groupe) :

  • Finir : je finis, tu finis, il finit, nous finissons

Le radical du « nous » au présent inclut « ss » et ces « ss » sont donc intégrés au radical de l’imparfait de l’indicatif.

Radical imparfait indicatif, verbes du 3ème groupe

Et puis il y a toutes les autres irrégularités que l’on peut constater au présent :

  • Tenir : je tiens, tu tiens, il tient, nous tenons = radical « ten« 
  • Venir : je viens, tu viens, il vient, nous venons = radical « ven« 
  • Boire : je bois, tu bois, il boit, nous buvons = radical « buv« 
  • Voir : je vois, tu vois, il voit, nous voyons = radical « voy« 
  • Pouvoir : je peux, tu peux, il peut, nous pouvons = radical « pouv« 
  • Aller : je vais, tu vas, il va, nous allons = radical « all« 
  • Savoir : je sais, tu sais, il sait, nous savons = radical « sav« 
  • Prendre : je prends, tu prends, il prend, nous prenons = radical « pren« 
  • Faire : je fais, tu fais, il fait, nous faisons = radical « fais« 
  • Avoir : j’ai, tu as, il a, nous avons = radical « av« 
  • Mais bien sûr, nous avons un verbe irrégulier : ÊTRE qui a pour radical de l’imparfait : ét.

Vidéo de cette première partie de la leçon :

Terminaisons de l’imparfait de l’indicatif

À ces radicaux, il faut ajouter les terminaisons de l’imparfait :

  • Je : ais 
  • Tu : ais 
  • Il/elle/on : ait 
  • Nous : ions
  • Vous : iez 
  • Ils/elles : aient

Conjugaison à l’imparfait 

TenirVenir
Je tenaisJe venais
Tu tenaisTu venais
Il/elle/on tenaitIl/elle/on venait
Nous tenionsNous venions
Vous teniezVous veniez
Ils/elles tenaientIls/elles venaient
BoirePouvoir
Je buvaisJe pouvais
Tu buvaisTu pouvais
Il/elle/on buvaitIl/elle/on pouvait
Nous buvionsNous pouvions
Vous buviezVous pouviez
Ils/elles buvaientIls/elles pouvaient

Exemples d’imparfait

Quand j’étais petit, j’allais toujours en vacances à la mer, on faisait du camping. Avec mes frères, on jouait dans le sable sur la plage, on faisait des châteaux, on essayait de pêcher mais on n’attrapait rien. On s’amusait avec des copains, on dormait très tard le matin, on mangeait des fruits de mer et on passait de très bons moments. C’était vraiment bien, j’aimais beaucoup partir en vacances à la mer. Mes parents se reposaient, ils lisaient beaucoup, ils allaient aussi à la plage.  

Pour notre famille, c’était vraiment bien, nous passions de très bons moments, nous faisions de belles promenades, nous visitions les villages alentour, nous prenions beaucoup de photos que nous organisions dans des albums photos. Pendant l’hiver, nous regardions ces beaux souvenirs de vacances, c’était vraiment bien.

Vidéo de la deuxième partie de la leçon :

Voir la page d’exercices sur l’imparfait (avec la correction).

L’apprentissage de l’imparfait de l’indicatif est un moment important de votre progression en français. En effet, ce temps est l’un des deux temps de base du passé en langue française : l’imparfait et le passé composé.

L’apprentissage de l’imparfait en français est aussi très important car vous aurez besoin de connaître cette conjugaison pour former d’autres conjugaisons. Par exemple, les terminaisons de l’imparfait sont les terminaisons du conditionnel. On retrouve donc les terminaisons de l’imparfait quand on conjugue le conditionnel présent, mais aussi quand on conjugue l’auxiliaire au conditionnel passé (l’auxiliaire être ou avoir est conjugué à l’imparfait dans ce cas).

L’imparfait est également utilisé à certaines personnes pour constituer le radical de la conjugaison du subjonctif présent à certaines personnes. Cela ne se remarque pas pour les verbes réguliers comme les verbes du premier et du deuxième groupe, mais cela devient important pour conjuguer les verbes du troisième groupe au subjonctif présent.

Par exemple, si vous souhaitez conjuguer le verbe « boire » au subjonctif présent, le radical sera le radical de la troisième personne du pluriel au présent (ils boivent = il faut que je boive, il faut que tu boives, il faut qu’il boive, il faut qu’ils boivent). Mais, aux première et deuxième personne du pluriel, c’est-à-dire à nous et vous, on utilisera le radical de l’imparfait : nous buvions.

L’imparfait de l’indicatif est donc un temps important de la conjugaison française au passé et il est important de le maîtriser pour pouvoir construire, à partir de cet imparfait, d’autres temps. On le retrouve également bien sûr dans la construction du plus-que-parfait. En effet, quand on conjugue un verbe au plus-que-parfait, on met l’auxiliaire « être » ou « avoir » à l’imparfait : il avait mangé, il était parti.

Vous trouverez dans mon blog de multiples ressources gratuites pour améliorer votre français, vous perfectionner en fle. La plupart des articles sont accompagnés d’une vidéo et / ou d’un fichier audio. Ce fichier audio vous permet d’écouter les articles, de les télécharger et de les utiliser comme des podcasts de français authentique. Profitez de ces fichiers, écoutez du français et progressez en compréhension orale. Pour plus de facilité, j’ai regroupé ces fichiers audio sur une page. Vous pouvez les télécharger et profiter de moments d’écoute d’un podcast de perfectionnement en français.

Si vous voulez apprendre de façon plus efficace, je vous propose également des cours de perfectionnement en français. Vous avez le choix entre plusieurs types de cours. Vous pouvez choisir d’étudier de façon autonome grâce à des cours de perfectionnement fle en autonomie. Ces cours traitent d’une problématique spécifique grâce à des supports variés, des documents authentiques. Ils vous permettent de travailler à votre rythme, de revoir les leçons et de faire des exercices d’entraînement.

Si vous préférez travailler de façon encore plus personnalisée et ciblée, je vous propose également des cours particuliers. Ces cours sont conçus sur-mesure pour vous, en fonction de vos besoins et de vos objectifs. Pour ces cours, je vous propose un programme personnalisé afin de vous aider à progresser rapidement. Vous pouvez choisir de prendre une heure de cours pour travailler une question très particulière ou vous pouvez prendre des cours sur des durées plus longues. Nous pouvons également travailler en sessions intensives pour vous aider à progresser ou à préparer des examens comme le DELF ou le DALF. Ces cours sont au tarif de 40€ l’heure et c’est le plus sûr moyen de progresser efficacement.

Contactez-moi et je me ferai un plaisir de vous répondre.

À très bientôt,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *