Le mois des papillotes :)

Connaissez-vous les papillotes ?

Il s’agit des chocolats traditionnels que l’on trouve en France pour les fêtes de fin d’année (en plus des truffes, des assortiments et d’une foule de choses délicieuses comme les marrons glacés !). Mais les papillotes font vraiment partie des incontournables parmi les chocolats de Noël.

Petite histoire des papillotes

Les papillotes ont été inventées à la fin du 19ème siècle à Lyon, chez un chocolatier. L’un des apprentis de ce chocolatier était tombé amoureux d’une demoiselle, et pour la charmer, il avait décidé de lui offrir des chocolats. Quoi de plus naturel quand on apprend le métier de chocolatier 🙂 Et bien sûr, en jeune homme amoureux, il voulait vraiment être sûr que ses intentions seraient bien comprises. Pour arriver à ses fins, il avait donc décidé d’emballer ses chocolats dans des petits poèmes ou des mots d’amour à sa belle.

Quand le maître-chocolatier a réalisé ce que son apprenti faisait, il a trouvé que c’était une excellente idée qu’il fallait perpétuer (continuer). Il s’est donc mis à commercialiser ses chocolats emballés dans des petits papiers… en remplaçant les mots d’amour par de petites histoires drôles (des blagues), ou des citations d’hommes (au sens large) célèbres.

Ainsi sont nées les papillotes.

Mais au fait, pourquoi ce nom de « papillote » ? Et bien, tout simplement parce que le maître-chocolatier s’appelait Monsieur Papillot 🙂

Voilà, vous savez tout ou presque sur les papillotes.

Parfait me direz-vous, mais et alors ? Quel intérêt pour nous tous et l’apprentissage du français ? Bon, d’une part, cette anecdote est intéressante sur un plan culturel car les papillotes font vraiment partie de la vie des français au mois de décembre, et d’autre part, les citations contenues dans les papillotes ont un réel intérêt linguistique.

Et là, je vous propose de nous amuser à décrypter quelques-unes de ces citations que j’ajouterai quand j’en trouverai (je suis totalement dévouée à manger des tonnes de papillotes, juste pour trouver des citations intéressantes !).

Petites histoires de papillotes

Citation 1

« Vivre de telle sorte qu’il te faille désirer revivre, c’est là ton devoir.« 

Nietzsche

Oh ! Quelle phrase intéressante 🙂

L’ordre des propositions (parties de la phrase) :

Dans cette citation, les propositions sont inversées. On peut donc être surpris par l’ouverture sur l’infinitif. En fait, cet infinitif est déclenché par « ton devoir est ». Ton devoir est de vivre de telle sorte qu’il te faille désirer revivre = ton devoir est de vivre de telle sorte que tu désires revivre.

La locution conjonctive

La présence de la locution conjonctive : « de telle sorte que » qui signifie « afin de », « afin que », « pour que ».

Cette locution déclenche un subjonctif : « il faille ». Vous pouvez l’éviter en utilisant « afin de » + infinitif.

Le verbe « falloir »

Qu’il te faille : quel verbe ? Le verbe « falloir » est un verbe impersonnel qui se conjugue uniquement à « il » (pour tous les temps) :

  • Il faut que je parte. Autre tournure possible sans subjonctif : il faut partir.
  • Il fallait que j’écoute. Autre tournure possible sans subjonctif : il fallait écouter.
  • Il a fallu que je l’écoute pendant 20 minutes ! Autre tournure possible sans subjonctif : Il a fallu l’écouter pendant 20 minutes !
  • Il faudra que tu viennes. Autre tournure possible sans subjonctif : Il faudra venir.
  • Il aura fallu qu’il parte pour que tout redevienne calme. (Attention ! Dans ce cas la tournure avec l’infinitif n’est pas correcte, on garde le subjonctif).
  • Il faudrait qu’elle arrête de fumer.
  • Il aurait fallu que tu arrêtes la cuisson quelques minutes plus tôt. Ton gâteau est trop sec.
  • Je n’apporterai pas mon livre, à moins qu’il ne le faille absolument : je n’apporterai pas mon livre sauf s’il le faut absolument.
  • Ton devoir est de vivre de telle sorte pour qu’il te faille désirer revivre = ton devoir est de vivre de telle sorte que tu désires revivre.

L’audio de cette première citation :

4 Commentaires

  1. Et les papillots pour cuisiner les poissons? Tu connais? Ce sont des bourses où l’on introduit des poissons ou de la viande pour la faire d’une façon differente, moins faite.

    1. Oui, c’est tout à fait exact. Quand on cuisine un aliment comme du poisson en papillote en France, on l’emballe dans du papier aluminium et il cuit en gardant tout son parfum. C’est très bon !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.