Le 11 novembre 1918

Le 11 novembre est un jour férié en France.

J’ai pensé que c’était une très bonne occasion pour un petit décryptage culturel et historique mais aussi lexical car nous allons voir pas mal de vocabulaire. Et si vous voulez faire une activité, ici et en bas de cet article, je vous donne le lien vers une compréhension orale à faire 🙂

Le 11 novembre en France est donc un jour férié. Un jour « férié » est un jour non travaillé et il s’oppose à un jour « ouvré ». Un jour ouvré est un jour travaillé, un jour où on va à son « ouvrage », c’est-à-dire à son travail, on se met « à l’oeuvre », donc au travail.

Le 11 novembre est la date anniversaire de la fin de la première Guerre Mondiale. Cette guerre (ce conflit) a duré 4 ans, de 1914 à 1918 et impliqué plus de 60 millions de soldats (combattants). Elle a fait environ 10 millions de morts. À ce nombre astronomique (gigantesque), il faut ajouter 20 millions de blessés et 8 millions d’invalides.

Les invalides sont des blessés qui gardent des séquelles et des handicaps à vie (amputation d’un membre : bras, main ou jambe), blessures graves, séquelles psychologiques irréversibles (pour toujours)… qui les empêchent de reprendre une vie « normale » à la fin de la guerre.

Les gueules cassées

Parmi les blessés graves qui sont souvent devenus invalides, on trouve les « gueules cassées ». La gueule est le terme (le mot) qui désigne la bouche d’un animal. C’est un terme qu’on utilise uniquement de façon péjorative (négative) auprès d’un être humain, en particulier dans l’expression « ferme ta gueule » qui signifie « tais-toi ».

Pendant cette guerre, les blessures par éclats d’obus (de bombes) étaient très nombreuses et beaucoup de militaires ont eu une partie du visage arraché par ces explosions, perdant la mâchoire inférieure, une joue, un oeil… On les a appelés les « gueules cassées ».

Quelques belligérants

Les belligérants sont les partis opposés dans un conflit. Au nom « belligérant » correspond l’adjectif « belliqueux ». Une personne qui a une attitude belliqueuse a une attitude extrêmement agressive, voire guerrière.

Parmi les belligérants de la première Guerre Mondiale, on trouve du côté des Alliés des pays comme la France, le Royaume-Uni, les États-Unis, la Belgique, l’Italie, la Russie, la Grèce…

Ces pays alliés s’affrontent contre l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie, l’Empire Ottoman…

Cette guerre est assez particulière car elle est marquée par des avancées technologiques du point de vue des armements et techniques de guerre utilisés : aéronefs (ballons dirigeables), les précurseurs des chars (des véhicules blindés), des sous-marins, le lance-flammes, le gaz moutarde.

Pendant cette guerre, on voit également une succession de diverses formes d’affrontements. À la guerre de mouvement qui consiste à se déplacer pour prendre diverses positions stratégiques, on voit se succéder la guerre de position de 1915 à 1917. Cette stratégie était vouée à devenir tristement célèbre sous le nom de « guerre de tranchées ».

Qu’est-ce qu’une tranchée ?

Une tranchée est une sorte de couloir creusé dans le sol. Au départ, les tranchées étaient sommaires (rudimentaires, simples), puis avec l’enlisement du conflit (sa stagnation, son étirement en longueur), elles sont devenues plus complètes et plus complexes. Au fil du temps, ce sont de véritables camps militaires qui étaient creusés et enterrés afin d’être protégés des tirs d’obus.

La vie dans les tranchées était très difficile, les conditions d’hygiène étaient inexistantes. Les soldats passaient des heures à attendre dans l’angoisse, l’ordre de monter à l’assaut (partir à l’attaque, assaillir l’ennemi).

Les pertes en vies humaines ont été énormes pendant cette guerre et les blessés nombreux des deux côtés.

Premiere guerre mondiale 1914-1918 (1914 , 1918 , 14-18) : groupe de soldats francais dans une tranchee de reserve. Photographie envoyee par un soldat depuis le front en 1916. Sur ce cliche, trois des militaires tiennent en main un carnet, l’un d’eux est en train d’ecrire – correspondance, cigarette, vie dans les tranchees- ©Gusman/Leemage

Les poilus

Les conditions de vie des soldats étaient tellement difficiles, l’hygiène tellement absente que les soldats ont rapidement été surnommés « les poilus », c’est-à-dire les hommes qui ne se rasent pas.

Quelques batailles célèbres

Parmi les très nombreuses batailles de cette première Guerre Mondiale, on trouve la bataille de l’Atlantique, la bataille de Verdun, la bataille de la Somme, la Marne…

L’armistice du 11 novembre 1918

Le jour du 11 novembre 1918 est le jour de l’armistice. L’armistice signifie la fin des combats, l’arrêt des hostilités. La paix sera signée (le traité de paix) en 1919 entre l’Allemagne et les Alliés. On parle du Traité de Versailles car il a été signé à Versailles au sud de Paris.

Le souvenir aujourd’hui

Aujourd’hui, chaque année en France, le 11 novembre est une journée du Souvenir. Des commémorations ont lieu dans chaque ville et village de France, devant le monument aux morts. En France, chaque village a un monument aux morts. Ce monument est souvent érigé (construit) sur la place du village et dessus sont gravés les noms des victimes de ce village. Les victimes de la première Guerre Mondiale et les victimes de la deuxième.

Les cérémonies du Souvenir sont organisées de façon officielle par les mairies. Les maires et des associations d’anciens combattants déposent une gerbe de fleurs et font une minute de silence en signe de recueillement.

Le dépôt de gerbe : une gerbe est une grande composition de fleurs que l’on dépose sur les monuments aux morts ou sur les tombes. Les gerbes de fleurs sont associées à l’idée de souvenir, de mémoire, de deuil. Pour un mariage on n’offre pas de gerbe… mais un gros bouquet ou une « composition florale ».

Verdun et l’ossuaire de Douaumont

Un autre lieu de souvenir très important se situe dans le Nord-Est de la France. C’est dans cette région qu’ont eu lieu de grandes batailles et des batailles de tranchées, fauchant la vie de nombreux soldats dans les deux camps.

Le village de Verdun a totalement été ravagé (détruit) par les tirs d’obus. Encore aujourd’hui, ce village (et d’autres aux alentours) n’existent plus.

Il y a quelques années de cela, la France et l’Allemagne ont fait construire un nouveau musée du souvenir, proche de l’ossuaire de Douaumont. Ces lieux de mémoire peuvent tous se visiter. L’ossuaire est l’endroit où sont enterrés des soldats (ossuaire : lieu où reposent les os de personnes mortes et malheureusement souvent non identifiées).

Sur ce, j’espère que vous avez appris beaucoup de choses, du vocabulaire et de l’histoire de l’Europe.

Et si vous avez encore du courage, voici le lien vers deux vidéos qui vous montrent la cérémonie d’hommage du Président de la République.

La première vidéo (1mn 30), est aussi celle de la compréhension orale. vous retrouverez en lien les questions et bien sûr, la correction :

La deuxième vidéo (4mn), vous montre simplement le déroulement de la cérémonie à l’Arc de Triomphe à Paris :

Bon travail !

Si vous voulez accéder à plus d’activités pour perfectionner votre français, suivez ce lien 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *