Guerre / guère

Je vous propose aujourd’hui de nous intéresser aux homonymes : « guerre » et « guère ».

Que signifie guerre ?

Guerre est un nom commun féminin : la guerre, qui est l’antonyme (l’opposé) de la paix.

En 1914, la France, l’Allemagne et leurs alliés sont entrés en guerre.

Ces deux pays se sont fait la guerre pendant des années avant de parvenir à signer un traité de paix.

Au nom « guerre » correspondent les adjectifs : guerrier, guerrière, le verbe guerroyer.

Que signifie guère ?

« Guère » est un terme qui signifie « peu de », « pas beaucoup de ».

Ce terme s’emploie dans le langage soutenu, à l’écrit et on le rencontre également en littérature. « Guère » s’emploie avec usage du « ne » explétif :

  • Il n’y a guère de doutes à avoir, cet homme est bien celui qui était là hier, je le reconnais.
  • Il ne pleut guère de nos jours, la sécheresse est omniprésente.
  • Il est parti et on n’a guère entendu parler de lui depuis ce jour.
  • Il n’y a guère d’espoir à avoir. Nous semblons avoir perdu cette compétition.
  • Je n’ai guère envie de sortir, il a l’air de faire relativement froid.
  • Nous n’avons guère eu l’occasion d’échanger à ce dîner, tant la musique était gênante.

Quelques précisions grammaticales

Je n’ai guère de temps en ce moment signifie : je n‘ai pas beaucoup de temps en ce moment.

« Guère » est synonyme de « pas beaucoup » mais attention au fait qu’il s’emploie avec le « ne » explétif.

« Je n’ai guère de » & « j’ai guère de » sont synonymes (même si « j’ai guère de » est inélégant et quasi-inexistant).

  • Je n’ai guère de temps = j’ai peu de temps = j’ai guère de temps.
  • Je ne suis guère riche = je ne suis pas très riche = je suis guère riche.
  • Je ne le connais guère = je ne le connais pas beaucoup = je le connais guère.
  • In’a guère touché au repas que je lui avais préparé = il a peu touché au repas que je lui avais préparé = il a guère touché…
  • Je ne sors guère à cette époque de l’année = je ne sors pas beaucoup à cette époque de l’année = je sors guère.

Peu de / un peu de

Autre précision tant sémantique que grammaticale, « peu de » et « un peu de » sont à différencier du point de vue du sens.

« Peu de » a une connotation négative, alors que « un peu de » a une connotation positive.

Ainsi, à la question « voulez-vous boire un café ? », on dira :

Je suis désolée, j’ai peu de temps, ce sera pour un prochaine fois = non, je ne peux pas.

Pourquoi pas, j’ai un peu de temps = oui, c’est possible.

Autres exemples :

Les fêtes de fin d’année arrivent et j’ai vraiment peu d’argent. Je ne sais pas si je vais pouvoir acheter des cadeaux à ma famille.

Les fêtes de fin d’année arrivent et comme j’ai économisé ces derniers mois, j’ai un peu d’argent de côté. Du coup, je vais pouvoir me faire plaisir.

Ce sont les fêtes de fin d’année et j’ai peu d’argent, mais je vais faire un effort et acheter des cadeaux raisonnables pour marquer le coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.