Dérivation et champ lexical

Je vous propose aujourd’hui de nous arrêter quelques minutes sur la distinction entre deux notions grammaticales importantes pour l’étude et l’analyse de la langue française. Ces notions sont utiles pour l’analyse des textes en langue française, l’étude et l’analyse de la littérature. Elles vous serviront aussi beaucoup pour enrichir votre vocabulaire.

La dérivation lexicale

« Dérivation » vient du verbe « dériver » qui signifier glisser, se déplacer lentement en suivant les courants. On dérive sur l’eau, on ne dérive pas sur la terre ferme. Dériver, c’est se laisser emporter doucement par les courants. Parfois, on ne s’aperçoit pas immédiatement que l’on dérive. Par extension, le terme « dériver » s’attache également à qualifier une conduite qui évolue doucement et discrètement. On parle par exemple de dérives religieuses, dérives politiques.

Ainsi, la dérivation lexicale concerne toutes les évolutions faites à partir de la racine d’un mot (la base) en ajoutant des préfixes et des suffixes.

Dérivation par préfixe ou préfixation

Dans le cas de la dérivation par préfixe, on va produire la dérivation lexicale en ajoutant un préfixe (donc avant le mot de base) :

Faire : refaire, défaire

  • Dire : redire, dédire
  • Croître (grandir) : accroître, décroître
  • Grandir : agrandir (attention, « dégrandir » n’existe pas).

Dérivation par suffixe ou suffixation

Il s’agit ici d’ajouter un suffixe à la fin du mot de base (on peut aussi parler de noyau pour qualifier cette base.

Évident : évidemment

  • Rouge : rougeâtre, rougeur, rougeoyant
  • Blanc : blancheur
  • Petit : petitement, petitesse
  • Maison : maisonnette

À noter que certaines dérivations ont donné lieu à des modifications graphiques pour raisons phonétiques la plupart du temps.

  • Gentil : gentillesse, gentiment
  • Méchant : méchanceté, méchamment

Le champ lexical

Le champ lexical est différent car ce concept se base sur le sens des mots. Dans un texte, un champ lexical regroupe tous les mots (noms, verbes, adjectifs…) qui sont reliés entre eux par le sens / le thème.

On parle donc, par exemple, du champ lexical :

  • l’amour : aimer, amant, amoureux, amoureuse, amoureusement, amour, amourette, se fiancer, se marier, s’embrasser, un baiser, la flamme, être épris, la passion…
  • L’amitié : des amis, un copain, une copine, un camarade, la camaraderie, l’entraide, l’entente, la fraternité…
  • La joie : le rire, le sourire, rire, éclater de rire, rire aux éclats, la gaieté, l’enthousiasme, la félicité, l’entrain, la satisfaction, le contentement…

On voit donc que dans un champ lexical, les mots étant connectés par leur sens n’ont pas forcément de points communs du point de vue de leur forme.

Ainsi, on peut avoir dans un même champ lexical des dérivations « rire », « sourire » par exemple mais pas seulement « gaieté » et « enthousiasme » n’ont pas de base commune, ils sont reliés uniquement par leur sens.

Retour au sommaire lexique et vocabulaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.