Préparation DELF, DALF et TCF

Vous préparez le DELF B2, le DALF C1 ou C2 ?

Je peux vous aider.

Le cours qu’il vous faut pour réussir votre examen.

Préparation au DELF B2

Compréhension orale

  • Vous avez besoin d’améliorer votre niveau en compréhension orale ?
  • Parfois vous avez du mal à tout comprendre ?
  • Vous avez peur de ne pas comprendre ?
  • Vous ne savez pas comment écouter un document efficacement ?
  • Vous ne savez pas quelles informations identifier ?

Grâce à mes cours de préparation au DELF, DALF ou TCF, vous vous entraînerez efficacement.

Profitez de mes cours particuliers pendant lesquels nous travaillerons de façon très ciblée sur les points nécessaires pour votre examen du DELF, du DALF ou du TCF.

Oui, je veux préparer mon examen !

Vous êtes capable de bien comprendre un document audio, et je vais vous aider à prendre confiance.

Expression orale

Si vous éprouvez le besoin d’améliorer vos compétences en expression orale, je vous ferai travailler cette compétence en fonction des attentes du diplôme préparé et surtout en fonction des divers types de sujets. Ainsi vous prendrez l’habitude d’exposer des faits, organiser et présenter des arguments, contrer les arguments opposés, négocier, étayer, étoffer, illustrer. Bref, autant de techniques qu’il est nécessaire de maîtriser pour réussir votre examen du DELF.

Apprenez à vous entraîner à l’oral et maîtrisez le format de l’examen.

Oui, je veux m’entraîner.

Expression écrite

Ici le travail relève de la précision grammaticale et linguistique tant que de l’utilisation du bon style d’écriture en fonction du sujet (lettre, article, billet de blog, discours…). Vous apprendrez à structurer un écrit, à affiner votre style au moyen des connecteurs logiques, à varier les tournures et diversifier votre gamme de vocabulaire. Là encore, vous pourrez si vous le voulez, avoir également des entraînements en conditions d’examen.

Oui, je me prépare.

Compréhension écrite

Prenez l’habitude de lire des documents authentiques, apprenez à comprendre des articles de presse, des textes de culture générale. Sachez comment décrypter un texte et surtout le sujet qui lui est associé. Comprenez comment repérer les éléments nécessaires à traiter vos questions, le tout en augmentant votre vocabulaire et en améliorant vos connaissances linguistiques.

J’y vais !

Je veux me préparer de façon autonome…

C’est tout à fait possible grâce aux cours en autonomie que je vous propose. Ces cours de français en ligne sont conçus pour vous permettre de progresser en français et de vous préparer aux examens du DELF, DALF et TCF en toute autonomie.

Inscrivez-vous sur ma plateforme de cours de fle, choisissez le cours qui vous intéresse. Vous pourrez même bénéficier de mes cours gratuits 🙂

Bon travail.

Et à très bientôt,

Sandrine

Et si vous souhaitez en savoir un peu plus sur le DELF, le DALF et le TCF. Voici un peu de lecture.

Préparation au DALF C1 et C2

Vous êtes arrivés à ce niveau de français, félicitations !

Mais à partir de là, l’excellence se répercute également dans les exigences des examens du DALF. En effet, si jusqu’au DELF B2 l’amélioration des compétences linguistiques est gage de réussite, avec le DALF, on passe à la vitesse supérieure…

Et cela demande une préparation bien adaptée pour laquelle je peux vous aider.

Oui, je me prépare !

La synthèse au DALF C1

À partir du DALF C1, le format de l’épreuve change et nous voyons arriver une toute nouvelle épreuve : la synthèse.

Cette synthèse est d’abord présente en production écrite et production orale pour le DALF C1. Il vous faut non seulement comprendre les documents qui vous sont présentés, mais en plus, vous devrez mettre en oeuvre des compétences stratégiques et organisationnelles afin de les présenter de manière synthétique. Cela demande un entraînement particulier et très ciblé que vous pourrez accomplir avec moi.

La synthèse au DALF C2

Quant au DALF C2, la synthèse est l’épreuve reine du diplôme…

Pour le DALF C2, l’évaluation des 4 compétences (compréhension orale, compréhension écrite, expression orale, expression écrite) est regroupée en deux épreuves seulement.

Ainsi, la compréhension orale et l’expression orale ne sont qu’une même et seule épreuve. Vous écoutez un document et vous devez en rendre au jury, à l’oral, avec obligatoirement 3 parties. Tout d’abord vous présentez un résumé (une synthèse) de ce document. Puis, vous devez en extraire une problématique et vous positionner par rapport à elle en argumentant votre propos (pour ou contre). Enfin, dans un troisième temps, vous allez débattre de cette problématique avec le jury. Le tout en 30mn et sans vous arrêter.

Et bien sûr, cette épreuve demandant un entraînement spécifique, je peux vous dire que vous êtes ici au bon endroit 😉

Et pour vous remettre de vos émotions, vous enchaînerez sur l’épreuve écrite qui synthétise la compréhension et l’expression écrites. Pour cette deuxième (mais dernière rassurez-vous) épreuve, on vous donnera un ensemble de documents écrits… dont vous devrez restituer l’essence, les similarités, les points abordés, dans un texte structuré d’environ 2 000 mots. Ce qui fait pas mal d’écriture. Le tout dans une langue tout à fait correcte, un style élégant avec maîtrise des tournures grammaticales, un large éventail de vocabulaire et une bonne connaissance des références culturelles que vous trouverez dans les textes.

Là encore, j’ai toutes les compétences pour vous aider et vous faire travailler de façon rigoureuse et systématique les points importants d’une synthèse, d’une rédaction de qualité et d’une présentation orale remarquable.

Alors vous êtes prêt(e) ? Allons-y !

La suite de cet article vous donne des informations sur le DELF, le DALF et le CECR. Je vous explique tout !

DELF et CECR

Le CECR

Le CECR (Cadre Européen Commun de Référence) est une instance européenne regroupant des experts en linguistique, en apprentissage des langues étrangères qui ont fixé des niveaux de connaissances dans l’apprentissage et l’utilisation des langues étrangères. Le but du CECR était d’harmoniser les connaissances en langues étrangères et de donner en particulier des certifications homogènes et reconnues d’un pays à un autre. Les travaux du Conseil de l’Europe ont également fixé un Niveau Seuil pour l’apprentissage d’une langue étrangère. Ce Niveau Seuil garantit qu’une personne a un minimum de compétences pour comprendre et s’exprimer dans une langue étrangère. Ensuite, à partir de ce Niveau Seuil, les experts du CECR ont défini 6 niveaux et en ont ajouté un septième en 2018 lors de leur réflexion (et de la publication) du « volume complémentaire avec de nouveaux descripteurs ».

Quels sont les niveaux de langue du CECR ?

Le CECR regroupe 7 niveaux de compétences :

  • Le niveau A1.1
  • Le niveau A1
  • Le niveau A2
  • Le niveau B1
  • Le niveau B2
  • Le niveau C1
  • Le niveau C2

Qu’est-ce que le niveau A1.1 du CECR?

Le niveau A1.1 du CECR est un niveau qui a été ajouté plusieurs années après la création des 6 niveaux de base (A1, A2, B1, B2, C1, C2). Il s’agit donc de ce septième niveau évoqué en introduction qui ne figure pas dans le CECR de base mais dans le volume complémentaire de 2018. Les experts du Conseil de l’Europe ont en effet réalisé que les niveaux créés ne reflétaient pas la totalité des niveaux possibles chez les apprenants de langue. Le niveau A1 partait du principe qu’un débutant savait lire et écrire, qu’il avait été scolarisé et qu’il lui suffisait d’apprendre une langue étrangère comme tout élève familier de l’école en apprendrait une. Or, la pratique a montré que certains apprenants ont besoin d’apprendre une langue étrangère (cas de certains migrants par exemple) mais qu’ils n’ont pas été scolarisés dans leur pays d’origine. Ce sont donc des personnes qui n’ont pas de rapport à l’école et qui doivent la plupart du temps passer par des apprentissages de base que le niveau A1 ne prévoyait pas (en particulier auprès des adultes). Ce niveau A1.1 est également adapté aux apprenants qui doivent apprendre à lire et écrire car leur écriture d’origine est différente de celle de la langue cible. Pour toutes ces raisons, les experts du Conseil de l’Europe ont décidé de la création d’un niveau A1.1 qui permet de tester et certifier des petits niveaux en langue étrangère. On retrouve bien sûr ce niveau A1.1 dans l’enseignement / apprentissage du FLE et du FLS.

D’ailleurs, en ce qui concerne les ajouts, le volume complémentaire du CECR s’intéresse également à la langue des signes et intègre des composantes plus complètes (et parfois complexes) de l’apprentissage d’une langue afin d’être le plus complet possible.

D’ailleurs, en ce qui concerne les ajouts, le volume complémentaire du CECR s’intéresse également à la langue des signes et intègre des composantes plus complètes (et parfois complexes) de l’apprentissage d’une langue afin d’être le plus complet possible.

Le niveau B2 en français, qu’est-ce que c’est ?

Le CECR définit le niveau B2 en langue étrangère comme suit :

Peut comprendre le contenu essentiel de sujets concrets ou abstraits dans un texte complexe, y compris une discussion technique dans sa spécialité. Peut communiquer avec un degré de spontanéité et d’aisance tel qu’une
conversation avec un locuteur natif ne comportant de tension ni pour l’un ni pour l’autre. Peut s’exprimer de façon claire et détaillée sur une grande gamme de sujets, émettre un avis sur un sujet d’actualité et exposer les avantages et les inconvénients de différentes possibilités.

Le niveau B2 est très intéressant car c’est à ce niveau de compétence linguistique que l’étudiant doit pouvoir lire un texte littéraire contemporain en prose (comme un roman par exemple). Au niveau B2, un étudiant peut comprendre des discours et des conférences si le sujet lui est familier. C’est aussi à partir de ce niveau que l’on peut comprendre la plupart des émissions de télévision, les informations. Pour ce qui est de la compréhension écrite, là aussi le niveau B2 marque un tournant car c’est à partir de ce niveau qu’un étudiant doit pouvoir commencer à comprendre la presse écrite.

Le niveau C1 en français, qu’est-ce que c’est ?

D’après le Cadre Européen Commun de Référence pour les langues, le niveau C1 en français est le premier niveau (complété par le niveau C2), de l’utilisateur expérimenté. Le niveau C1 correspond à un utilisateur autonome (et le niveau C2 à la maîtrise).

Tel que décrit dans le référentiel, une personne avec un niveau C1 en français :

Peut comprendre une grande gamme de textes longs et exigeants, ainsi que saisir des significations implicites.
Peut s’exprimer spontanément et couramment sans trop apparemment devoir chercher ses mots. Peut utiliser la langue de façon efficace et souple dans sa vie sociale, professionnelle ou académique. Peut s’exprimer sur des
sujets complexes de façon claire et bien structurée et manifester son contrôle des outils d’organisation, d’articulation et de cohésion du discours.

On voit donc que le niveau C1 relève non seulement de la compétence linguistique pure : conjugaison, grammaire, accords, orthographe, mais aussi et surtout de la bonne utilisation de la langue dans différents contextes. C’est pour cela qu’au niveau C1, vous devez pouvoir comprendre et vous exprimer autant dans la sphère privée que publique, professionnelle ou universitaire. Au niveau C1, on peut comprendre un long discours, des films et des émissions de télévision.

Le niveau C2 en français c’est quoi ?

Le niveau C2 en langue française est le niveau le plus élevé… et le plus exigeant ! Un locuteur au niveau C2, toujours d’après le référentiel du CECR :

Peut comprendre sans effort pratiquement tout ce qu’il/elle lit ou entend. Peut restituer faits et arguments de diverses sources écrites et orales en les résumant de façon cohérente. Peut s’exprimer spontanément, très
couramment et de façon précise et peut rendre distinctes de fines nuances de sens en rapport avec des sujets complexes.

Par rapport au niveau C1, on monte d’un cran avec la compréhension sans effort de pratiquement tout ce qui est lu ou entendu. Le niveau C2 est le niveau de l’aisance, de la maîtrise linguistique et demande de bonnes connaissances culturelles afin de faciliter la fluidité des interactions. Un locuteur de niveau C2 comprend les références culturelles, comprend les nuances linguistiques, peut répondre à l’écrit comme à l’oral. Il peut exposer ses idées de façon organisée, claire et cohérente. Il peut argumenter tant à l’écrit qu’à l’oral, synthétiser, résumer, contre-argumenter, défendre ou critiquer.

Le niveau C2 est un niveau exigeant et complet.

Quelles sont les compétences certifiées par le CECR ?

Tout passage d’un test pour faire certifier son niveau en langue étrangère repose sur des épreuves concernant les 4 compétences qui sont travaillées en classe de langue :

Compréhension écrite : il s’agit à travers la compétence de compréhension écrire de pouvoir lire un texte et de le comprendre. La vérification de cette compréhension écrite se fait au moyen de questions qui sont elles aussi écrites. Lors du test de compréhension écrite, tout se passe en silence, par écrit avec les énoncés sur papier et les réponses à noter sur papier. Il faut remarquer cependant que comme il s’agit bien d’une épreuve de compréhension, si le candidat fait des erreurs de grammaire ou d’orthographe dans ses réponses écrites, il n’est pas sanctionné car ce qui est vérifié est la capacité à comprendre un texte écrit mais pas la capacité à produire un texte écrit.

Compréhension orale : cette épreuve vise à vérifier quel niveau de compréhension orale une personne a atteint en langue étrangère. Pour vérifier cette compréhension orale, les candidats écoutent un enregistrement audio et ils doivent répondre à des questions. Cet aspect du CECR permet de connaître le niveau d’une personne, sa capacité à comprendre un texte, une histoire, un dialogue ou une information. En effet, la compréhension orale est primordiale dans l’apprentissage du français car la langue se pratique souvent en situation d’interaction et il faut donc être capable de comprendre ce que l’on nous dit pour pouvoir y répondre.

Expression écrite : les 4 niveaux du CECR vérifient également les capacités d’expression écrite en français des étudiants. À chaque niveau, un étudiant en français ou toute autre langue étrangère doit pouvoir écrire, s’exprimer à l’écrit, faire des phrases. Le niveau de complexité varie en fonction du niveau du CECR. Les niveaux A1 doivent écrire des phrases simples, se présenter à l’écrit, quant aux niveaux C1 et C2, on leur demande de maîtriser l’écrit tant du point de vue grammatical et lexical que du point de vue méthodologique avec des synthèses à rédiger.

Expression orale : le jury du DELF doit également évaluer votre capacité à vous exprimer à l’oral, à pouvoir parler en français, réagir, comprendre, répondre, interagir, suivre une consigne. Pour cela, depuis le niveau A1.1, vous êtes examinés sur votre expression orale. Il s’agit (selon le niveau) de se présenter ou de présenter une situation, de donner son avis, de jouer un jeu de rôle avec l’un des examinateurs. Certains épreuves bénéficient d’un temps de préparation alors que d’autres se font sans préparation.

Comment faire certifier son niveau CECR ?

DELF et DALF

Pour valider son niveau en langue française, il est possible de passer le DELF. Le DELF est une certification officielle en français, c’est l’examen le plus reconnu pour entrer à l’université, étudier ou travailler en France. Le DELF sanctionne votre niveau de français pour les niveaux A1.1, A1, A2, B1, B2.

Pour les niveaux C1 et C2, c’est le DALF qu’il faut passer.

Quelle(s) différence(s) entre le DELF et le DALF ?

Très peu en réalité. DELF signifie « diplôme élémentaire de langue française », il couvre les niveaux de A1.1 à B2.

DALF signifie « diplôme approfondi de langue française » et couvre les niveaux plus élevés C1 et C2.

Mais si vous passez le DELF ou le DALF, le format de l’examen reste le même, les 4 compétences sont testées :

  • Compréhension orale
  • Compréhension écrite
  • Expression orale
  • Expression écrite

DELF Pro

Pour les personnes qui veulent une validation d’une langue plus professionnelle, ils ont la possibilité de passer le DELF Pro, la version professionnelle du DELF. Cet examen, qui fonctionne sur le même modèle que les autres intègre plus de français de spécialité, une langue française incluant des termes et un jargon professionnel. Les interactions étudiées se situant elles aussi plus dans le milieu professionnel : au bureau, à l’usine, chez un client…

DELF Scolaire, DELF Junior, DELF Prim

Pour les plus jeunes, le DELF scolaire, le DELF Junior et le DELF Prim ont été créés.

Le dELF scolaire est un examen sur le même principe que le DELF « normal » mais avec des thèmes plus appropriés à l’âge des candidats afin d’être plus en accord avec leurs centres d’intérêts et leurs connaissances. Les enfants scolarisés dans l’enseignement secondaire sont concernés par cet examen. Ces enfants sont au collège ou au lycée, ils ont entre 11 et 18 ans.

Ce DELF Junior est très proche du DELF Scolaire, il s’adresse aux enfants du même âge.

Concernant les enfants encore plus jeunes, le DELF Prim a été créé pour tester les enfants du primaire, c’est-à-dire des enfants entre 6 et 11 ans.

Retour au sommaire des cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *