Quand manger les viennoiseries ?

Mais quelle étrange question ! Mais quand on veut bien sûr !

Oui… Enfin presque 🙂

Voici le fichier audio de cet article, bonne écoute !

Je veux tout simplement profiter de cet article pour faire un petit point culturel, parce que je vois trop souvent ces pauvres viennoiseries se faire massacrer un peu à n’importe quel moment du jour et de la nuit par des estomacs enthousiastes. Et je vous comprends, vous avez bien raison ! Un bon croissant accompagné d’un café-crème, c’est vraiment top !

En vérité, ce n’est pas le fait de manger une viennoiserie « n’importe quand » qui me dérange. Je laisse bien chacun faire ce qu’il veut. Mais je me suis dit qu’il pouvait être intéressant, pour vous qui étudiez le français à un niveau assez avancé, de faire une petite visite culturelle du côté des viennoiseries !

Je profite donc de ce post pour vous offrir un petit passage en revue de « quand » et « quoi » à propos d’une chose que vous adorez et que vous voudrez sûrement faire quand vous arriverez en France si vous avez l’occasion d’y venir :

Manger un croissant et un pain au chocolat…

Alors, à mon tour de vous poser cette question très intéressante : quand peut-on manger un pain au chocolat ou un croissant ?

La France a une culture très ancienne, qui a donc eu le temps de « cadrer » les choses, de mettre en place des coutumes, des usages, des « us et coutumes » justement.

Et quand on arrive en France, comme expatrié, étudiant ou touriste, on n’est pas toujours informé de ces façons de faire. 

Pour les croissants et les pains au chocolat comme pour tout, il y a des règles. Alors rassurez-vous, si vous ne respectez pas ces règles, vous en avez tout à fait le droit et personne ne vous criera dessus en vous accusant de massacre gastronomique. Mais puisque nous sommes ici dans un lieu pour comprendre la culture française et les habitudes des français plus en détail, autant le faire.

Les viennoiseries c’est quoi ?

Oui, je veux dire « c’est quoi d’une façon un peu précise » ?

Les viennoiseries, ce n’est pas du pain et ce ne sont pas non plus des gâteaux. Il s’agit d’une sorte d’entre-deux gourmand qui peut remplacer le pain au petit déjeuner mais qui a les calories qui penchent un peu plus du côté des gâteaux. Bref, c’est délicieux, mais il ne faut pas non plus en abuser (mais rien n’interdit d’en faire une bonne cure quand on est en vacances en France !).

Au rayon des viennoiseries, nous trouverons donc :

  • Les croissants,
  • Les pains au chocolat (appelés « chocolatines » dans certaines régions),
  • Les pains aux raisins,
  • Les brioches,
  • Les Saint-Genix (brioches à la praline et elles sont vraiment délicieuses),
  • Les brioches au sucre.

Les pralines sont des amandes recouvertes de sucre (épais et bien dur coloré en rouge vif). Les pralines ne sont pas vraiment à manger telles quelles (sauf si on veut finir chez le dentiste parce qu’on s’est cassé une dent), mais en pâtisserie, quand on les met dans une brioche, le sucre fond à la cuisson. Ça fait une petite boule de sucre bien rouge, bien moelleuse et savoureuse avec l’amande au centre. C’est un pur régal. Essayez un Saint-Genix si vous pouvez. Moi mon côté, je vais essayer d’en faire un pour vous le montrer en photo (que je suis dévouée !!!). Et en attendant, vous pouvez voir sur cette vidéo la réalisation d’une brioche aux pralines qui a l’air vraiment excellente.

Est-ce que les français mangent des croissants et des pains au chocolat tous les jours ?

La réponse est non.

Non, les français ne mangent pas des croissants chaque jour, ni des pains au chocolat. D’ailleurs, si vous êtes observateur, vous remarquerez que les boulangeries préparent bien plus de viennoiseries le samedi, le dimanche et les jours fériés. Tout simplement parce que les viennoiseries, ce n’est pas banal, c’est un petit plaisir, c’est une attention, c’est une petite célébration. Conséquence de cela : on en mange quand on est en mode « j’ai un petit truc à fêter » ou encore « je suis de tellement bonne humeur que je vais me faire un petit plaisir ».

Les viennoiseries sont consommées surtout pendant le week-end, quand on peut prendre son temps (on n’engloutit pas un croissant, on le déguste). Elles sont consommées pour marquer un événement un peu spécial (une réunion de famille, une journée que l’on veut améliorer, prendre soin de sa petite famille). Elles sont consommées sans raison spéciale quand on décide de « se faire un petit plaisir ».

Mais dans tous les cas, il y a une raison, petite ou grande, pour déguster une viennoiserie. Ce n’est pas juste « le truc » qu’on mange parce qu’on a faim. Non, non et non.

À quelle heure manger une viennoiserie ?

Quand on veut me direz-vous… Oui, mais pas tout à fait. Les viennoiseries, c’est tout de même connecté au matin, au petit déjeuner. On les mange donc assez tôt, et pas à partir de midi.

Le week-end, on peut les manger un peu plus tard si on a fait la grasse matinée. Mais d’une façon générale, si vous demandez un croissant dans une boulangerie à 14 heures, on croira que vous venez juste de vous réveiller… ! Mais rien de grave, on peut aussi penser que vous achetez un croissant pour donner à votre enfant pour son goûter, ça c’est « chronologiquement autorisé » !

Bref, l’essentiel est de se faire plaisir, mais si vous voulez en profiter encore plus, ces quelques petits principes pourront vous aider pendant votre séjour en France.

Où acheter des viennoiseries ?

Principalement à la boulangerie, mais si vous allez dans les cafés le matin (on en revient toujours à nos histoires d’horaires et de coutumes !), vous pourrez sûrement en acheter directement sur place, en même temps que vous commandez votre café. Vous en trouverez également en grandes surfaces, mais ça, c’est plutôt la solution de secours… mais vraiment de dernier dernier secours.

Pourquoi la solution de secours ? Et bien parce que les viennoiseries, c’est délicieux… quand c’est frais. C’est comme une bonne baguette, il faut que ce soit ultra frais. Du coup, les viennoiseries de supermarché qu’on achète en faisant ses courses pour les manger le lendemain… c’est très moyen car le lendemain, elles seront toutes molles ou elles auront durci.

Et puisque je vous parle de viennoiseries fraîches, vous comprenez un peu mieux aussi pourquoi les pains au chocolat et les croissants se mangent plutôt le samedi, le dimanche, les jours fériés. C’est parce qu’il faut trouver le temps d’aller à la boulangerie le matin avant le petit déjeuner. Et surtout, il faut trouver un volontaire !! Ça c’est vraiment le plus difficile : trouver l’âme charitable qui voudra bien s’habiller, sortir, marcher, faire la queue à la boulangerie pour rapporter à sa petite famille les précieuses viennoiseries. C’est pour cela qu’on ne mange pas de croissants ou pains au chocolat n’importe quand. Comme il faut qu’ils soient ultra frais, il faut aller les chercher…

Est-ce qu’on tartine les croissants ?

Sacrilège !!!!!!! Alors là, au rayon des sacrilèges, en voilà un autre !

Non, non et non !!! 🙂

Un croissant, un vrai croissant, un croissant digne de ce nom, c’est croustillant à l’extérieur, fondant à l’intérieur, ça a une pâte légère, feuilletée, aérienne, ça sent bon, ça a un délicieux parfum de beurre, c’est très légèrement sucré. On se met des miettes de partout, on se lèche les doigts, c’est un pur bonheur. Et ça se déguste juste comme ça ! Sans rien. Par pitié, n’éventrez pas vos croissants, ils sont bons juste comme ça !

Et alors de là à leur mettre du jambon et du fromage dedans… Mais quel sacrilège là aussi !!!! Là, quand quelqu’un fait ça, on sait tout de suite que c’est un touriste…

Par contre, ce qui est toléré, c’est de tremper la pointe de son croissant dans son café. Ça on peut le faire si on veut, mais à vrai dire, le parfum du café va cacher tout le bon goût du beurre (mais enfin, là ce n’est que mon avis).

Et voilà, je viens de vous faire un petit cours de « croissantologie » (la science du croissant !). Vous savez presque tout, ou plutôt, vous savez ce qui se fait et ce qui ne se fait pas d’un point de vue culturel, et ça, c’est assez important.

Alors, bon appétit, et surtout, bon petit déjeuner ! Prenez le temps de déguster vos viennoiseries avec un bon café, et pourquoi pas un café-crème.

Retour au sommaire culture française.

Si vous souhaitez vous perfectionner en français, la connaissance de la culture française est essentielle. Je vous propose, à travers des articles de ce blog, de découvrir cette culture dans le détail. J’aborderai avec vous une multitude de sujets qui vous aideront à mieux comprendre la culture française. Cette bonne compréhension culturelle est indispensable si vous voulez préparer le DELF ou le DALF, surtout à partir des niveaux B2 et C1. À ces niveaux, la connaissance linguistique et une maîtrise culturelle sont indissociables et ce que je vous apporte à travers mon blog et mon site de perfectionnement en fle.

Je vous souhaite une excellente promenade sur mon blog, vous y trouverez une foule de ressources gratuites pour vous perfectionner en langue française (grammaire française, conjugaison, vocabulaire…) mais aussi en compréhension orale et compréhension écrite. Pour beaucoup de mes articles, je vous propose leur vidéo ainsi que les fichiers audio. Grâce aux enregistrements audio que je vous propose, vous pouvez écouter du français authentique. Mes fichiers ne sont pas édités et je parle normalement afin de vous aider à pratiquer et améliorer votre compréhension orale. Les fichiers audio du blog sont tous regroupés sur une page (en plus d’être dans les articles). De la sorte, vous pouvez accéder facilement à ces enregistrements audio, les télécharger et les écouter comme un podcast de français authentique. Vous pouvez écouter du français en vous promenant, en allant au travail, dans le train, bref, où vous voulez !

Et si vous souhaitez travailler de façon plus systématique et plus rapide, sachez que je vous propose également des cours en autonomie. Ces cours de niveaux B2, C1 et C2 vous permettent de travailler des thèmes ciblés de façon très complète. Les supports sont variés, vous avez accès à des cours enregistrés et sur papier, des exercices et leurs corrigés. Ces cours de perfectionnement en langue française sont progressifs et très complets. Vous les retrouverez sur mon site de cours. Ces cours vous permettent également de vous préparer aux examens du DELF B2, DALF C1 et DALF C2.

Enfin, si vous préférez travailler directement avec moi, je vous propose également des cours particuliers de niveau perfectionnement. J’enseigne le FLE en cours privés depuis plus de 20 ans, je peux vous aider à travailler un point particulier, à préparer le DELF ou le DALF. Nous pouvons travailler votre expression orale, expression écrite, compréhension orale ou compréhension écrite. Lors d’un cours particulier avec moi, vous bénéficiez d’un programme et de contenus de cours faits sur-mesure pour vous, à partir de vos besoins et de vos objectifs. J’utilise des documents authentiques mais je les sélectionne exclusivement pour vous et nous les exploitons en fonction de vos besoins. Ces cours sont au tarif de 40€ / heure. En venant travailler avec moi, vous vous donnez les moyens de réussir. Vous pouvez prendre une heure de cours pour travailler un point très précis ou vous pouvez prendre des cours chaque semaine sur une période plus longue, c’est comme vous voulez.

Contactez-moi si vous voulez en discuter, je vous lirai avec plaisir.

À très bientôt,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *