Mais ça caille ! Un peu de vocabulaire

Mais ça caille ! Un peu de vocabulaire

Avez-vous remarqué à quel point ça caille dans certains endroits en ce moment ?

Ça caille, expression française familière et très employée pour dire que « il fait très froid ».

Quand ça caille, cela signifie qu’il fait un froid de canard, parce que, oui, les canards se fichent pas mal des température basses et semblent apprécier la baignade en toute saison.

Quand je me promène les pieds dans la neige bien emmitouflée et que je vois les canards prendre un visible plaisir à être dans l’eau, je me dis que décidément, j’ai du mal à comprendre comment ils font pour apprécier cela.

Mais puisque nous en sommes à voir un peu de vocabulaire de l’hiver et du froid, je me suis fait la réflexion l’autre jour que la vue matinale était magnifique car tout était couvert de givre. Cela a fait écho à la conversation que j’avais eue avec l’une de mes étudiantes qui me décrivait une situation hivernale et avec qui j’ai passé en revue un peu de ce vocabulaire. Je me suis dit qu’il pourrait être intéressant de vous en faire profiter. Et aujourd’hui, je vais m’étendre un peu sur les mots suivants : la glace, le givre et le verglas.

La glace, le givre, le verglas, quelle différence ?

Le givre est la fine pellicule de glace qui recouvre la nature en plein hiver quand il fait très froid et qu’il y a eu un peu d’humidité. La plupart du temps, on repère le givre sur les voitures quand elles sont toutes blanches et qu’il faut gratter le pare-brise et les vitres pour enlever cette fine couche de glace.

Quand le givre recouvre les arbres, cela donne des paysages magnifiques, féériques, magiques, de toute beauté.

Le verglas est aussi une très fine couche de glace mais elle n’est pas blanche, elle est transparente. Le verglas ne se voit pas bien, en général on pense que le sol est humide tout simplement alors qu’il est verglacé (et donc très glissant et donc assez dangereux).

Le verglas se situe par terre (pas dans les arbres par exemple). On parle d’une route verglacée, d’un sol verglacé, d’une chaussée verglacée. Quand il y a du verglas, il faut être extrêmement prudent car le sol est très glissant, c’est une vraie patinoire.

La glace quant à elle est plus épaisse, plus solide. On ne dit pas qu’il y a de la glace sur les vitres des voitures ni sur la route. La glace peut recouvrir un lac quand il fait vraiment froid, mais la glace est assez épaisse. On peut faire du patin à glace sur les lacs gelés dans les pays du Nord.

Quand il y a trop de glace dans les mers polaires, il faut parfois sortir les bateaux pris (coincés) dans les glaces à l’aide d’un bateau spécialement équipé, un « brise-glace ».

Et la vidéo de cet article 🙂

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.